articles et lettres

1ère lettre du site par dr Patrick LATOUR

Voici donc la première lettre trimestrielle à paraître sur le site.

Tout d’abord le point sur notre structure d’enseignement qui forme cette année son 250ème participant.

Depuis la rentrée dernière nous avons le numéro d’agrément de la préfecture d’île de France ce qui permet aux participants de déduire leurs frais.

Suite à des demandes fréquentes nous allons établir une liste des thérapeutes ayant suivis la formation en précisant la date de leur promotion et, surtout, le suivi post-formation annuel.

Dans le cadre des post-graduates, lors des réunions, j’encourage vivement les participants à s’engager dans des groupes de recherche portant sur des sujets mettant en évidence les modes d’action de l’étiothérapie.

Cette année un cycle de conférences ouvert au monde de l’entreprise se met en place, bien sûr le but n’est pas un apprentissage de la thérapie mais plus une ouverture à une compréhension de l’homme dans le cadre de ses activités.

Depuis la mise en place des premiers cours en 2000, que de chemin parcouru !!

Il apparaît de plus en plus que c’est une compréhension véritable de la pathologie qu’elle soit psychique, biologique ou physique, ainsi qu’une compréhension de l’énergie en tant qu’information en mouvement qui permet une bonne efficacité thérapeutique.

Les protocoles de soins sont maintenant bien au point et bien rodés. Nous devons développer maintenant une connaissance expérimentale des modes d’action, c’est là que nos participations croisées, nos échanges, restent le moteur principal du progrès. On ne peut, dans cet exercice aussi particulier, vivre seul, dans son coin.

Est-il abusif de dire que l’efficacité thérapeutique est d’autant plus grande que la compréhension des phénomènes est d’autant plus juste ?

L’étiothérapie n’est pas une recette, elle nécessite un apprentissage technique mais aussi une compréhension du geste qui par son intégration devient opératif.

Le geste juste est un geste conscient et la conscience ne peut s’appuyer que sur une compréhension du corps et de l’esprit : Voilà l’enjeu de cet enseignement qui se doit d’être de qualité et le plus complet possible.

Patrick Latour